2h Pour Prendre Soin De Vie Et D Amour

Les questions en entretien de test vbs Meilleures pratiques en gestion de presse

Ainsi, la différence xi - yi fait la partie de la production i- les branches, destiné pour la consommation intraindustrielle. Nous croirons par la suite que la balance est faite non à naturel, et dans la coupe de coût.

Ce système de deux équations peut être utilisé pour la définition 1 et 2 aux significations données 1 et 2, pour l'utilisation de l'influence sur l'émission globale de n'importe quels changements de la gamme du produit final etc.

Pour produire seulement l'unité de produit fini k- les branches, il est nécessaire de produire dans la 1-er branche 1=S1k, à 2-ème 2=S2k etc., à i- les branches produire xi=Sik et, enfin, à n- les branches produire xn=Snk des unités de production.

En se servant de cette matrice on peut compter à chacun donné le vecteur Chez non seulement la production nécessaire globale (pour quoi on utilise la matrice S), mais aussi les dépenses nécessaires totales du travail xn+1, les investissements xn+2 etc., assurant l'émission de la production donnée finale

Nous désignerons par xi la production globale i- les branches pour la période planifiée et par yi – le produit final allant sur la consommation extérieure pour le système examiné (les biens d'investissement des autres systèmes économiques, les consommations de la population, la formation des stocks etc.).

Le théorème. Si existe au moins un vecteur non négatif 0, satisfaisant à l'inégalité (-) ·> 0, i.e. si l'équation (6 ') a la décision non négative x> 0, quand même pour un 0, il a pour n'importe quelle 0 seule décision non négative.

Nous approvisionnerons en trait (’ik, y’i etc.) les données se rapportant à la période passée, et les mêmes lettres, mais sans trait – les données analogues liées à la période planifiée. Les égalités de bilan (1) doivent être accomplies à expirant, ainsi que dans la période planifiée.

La dépense des matières premières I par unité de la production finale du 1-er atelier (1=1) nous trouverons de l'expression 4S11 + 4S21 + 8S3 Donc, les coefficients correspondants des dépenses complètes des matières premières, le combustible et le travail sur chaque unité de produit fini nous recevrons de l'oeuvre de la matrice :

Du moyen de la formation de la matrice des dépenses il faut que pour la période précédant on accomplit l'égalité (-) · ' = Chez ', où le vecteur-plan ' et le vecteur Chez ' sont définis selon la balance exécutée pour la période passée, de plus Chez '> Ainsi, l'équation (6 ') a une décision non négative x> En vertu du théorème est conclu que l'équation (6 ') est toujours par le plan admissible et la matrice ( - a la matrice inverse.

À la décision des équations de bilan on utilise toujours seulement la partie principale de la matrice (la matrice structurale). Cependant au compte sur la période planifiée des dépenses du travail ou les investissements nécessaires à l'émission du produit donné final, prennent part les lignes supplémentaires.

De la ressource sur l'unité de production produite k- par la branche. Ayant inséré ces coefficients dans la matrice structurale (i.e. les ayant achevé d'écrire en forme des lignes supplémentaires), nous recevrons la matrice rectangulaire des coefficients des dépenses directes :

De cette matrice est conclu que les dépenses complètes de la production les 1-er et 2-ème branches allant sur la production de l'unité de produit fini de la 1-er branche, fait S11=8 et S21 = En comparant aux dépenses directes 11=2 et 21=55, nous établissons, les dépenses indirectes feront dans ce cas 8-2=6 et 1-55=5

Ayant décidé ce système, nous recevrons 1=8 et 2 = Donc, pour fabriquer l'unité de produit fini de la 2-ème branche, il est nécessaire de produire dans la 1-er branche de la production 1 = Cette valeur appellent comme le coefficient des dépenses complètes et la désignent par S1 Ainsi, si 12=4 caractérise les dépenses de la production de la 1-er branche pour la production de l'unité de production les 2-ème branches utilisées directement dans la 2-ème branche (pourquoi eux et étaient appelés les dépenses directes), S12 prennent en considération les dépenses globales de la production de la 1-er branche direct (12), ainsi que les dépenses indirectes, réalisé dans les autres (dans le cas présent par 1-er) les branches, mais en fin de compte nécessaire à la garantie de l'émission de l'unité de produit fini de la 2-ème branche. Ces dépenses indirectes font S12-a12=8-4=4